L'héraldique ?
Quand un chevalier casqué non reconnaissable,
se présentait en lice pour participer aux joutes,
le héraut d'armes ou "hérald", le "blasonnait"
en "sonnant" du cor, pour son identification.

- de l'allemand ancien blasen, signifiant sonner -
Puis ces signes d'identification "chevaleresque",
furent utilisés dans toutes les sphères sociales,
tout autant religieuses, que professionnelles.

Grandes armoiries de Russie
En hommage au commandeur Valéry Yogorov
Chacun peut être armorié et les créations infographiques
évitent les désagréments due à leur numérisation.
Armoiries du Canada
et ses provinces
Héraldique
de l'Empire
Armorial général
de la Nouvelle France

Les armes imaginaires sont dédiées à des personnages fictifs, comme la princesse Leïa,
mais en aucun cas à des
personnes réelles, comme notre cousin Ferdinand Foch !
L'auteur du site est conseiller héraldique de Son Altesse le prince Murat, marquis de Chasseloup Laubat
et collaborateur
infographiste en science héraldique du 
Cercle de Recherches Historiques Sancti Lazari